Le Mas de la Crémade

C'est dans son atelier à Saumane de Vaucluse que Magali fabrique des santons dans la tradition provençale, en terre crue, séchés au soleil et peints aux ocres de Provence.

Magali Montagard, santonnière.

Tombée dans un bac d’argile quand elle était petite. C’est son père qui était santonnier qui lui a transmis sa passion pour les santons. Elle a commencé a façonner ses premiers santons à l’âge de 8 ans, au lieu de jouer avec de la pâte à modeler comme les autres enfants, elle prenait plaisir à modeler l’argile. Cela fait 60 ans aujourd’hui qu’elle s’adonne à la fabrication des traditionnels santons de Provence.

Un savoir-faire transmis par son père.

Elle fabrique ses santons de la même façon que son père. Les santons sont faits comme il y a deux siècles, avec de l’argile, séchés au soleil uniquement. L’argile qu’elle utilise provient directement de la propriété. Le premier santon est fait à la main, et il sert à faire le moule. Il y a le moulage des personnages, ensuite on l’ébarbe, on le fait sécher et on le peint. Lors de cette étape, le santon passe entre vingt et vingt-cinq fois dans les mains avec de la gouache. Elle n’utilise pas d’acrylique, ce qui lui permet d’avoir une palette de couleurs assez variée et personnelle. Elle fabrique elle-même ses couleurs avec des pigments de la région, les ocres de Roussillon / Bédoin…

Vous retrouvez trois sortes de personnages, les bibliques qui sont immuables, on ne peut pas faire la crèche sans eux. Ensuite, vous avez les santons de traditions provençales, que vous allez trouver chez tous les santonniers, mais sous des formes différentes : le Maire, le garde champêtre, le rémouleur, le meunier… Pour finir, vous avez ceux que les santonniers ajoutent selon leur imagination. Cela permet de faire des crèches immenses sans avoir le même sujet.

Les santons personnels de Magali sont le diable (que vous ne trouverez nulle part ailleurs), le chercheurs de truffes, le faucheur, le chercheurs d’escargots, le savant, … 

Le Mas de la Crémade à Saumane-de-Vaucluse

Le lieu : le Mas de la Crémade a été acheté par le grand-père de Madame Mille-Montagard en 1923, et son père est venu y habiter en 1929, d’ailleurs Magali Mille-Montagard est même née dans le Mas. Son père était un agriculteur, il travaillait la terre, mais celle-ci ne "nourrissait plus son homme", ni sa famille. C’est ainsi, qu’il a décidé de devenir santonnier, ses solutions étaient de partir ou de faire autre chose et plutôt que de quitter ce Mas qu’il aimait tant, il décida de concrétiser sa passion pour les santons pour en faire son métier.

Cela fait environ 85 ans que des santons sont fabriqués dans le Mas de la Crémade, d’abord par le grand-père de Magali, son père et ensuite, par elle. Elle raconte même qu’elle est tombée dans un bac d’argile quand elle était petite, c’était sans doute un signe. La propriété est située à 4 kilomètres du village de Saumane-de-Vaucluse, ils vivaient à l’époque en autarcie. En effet, on cultivait fruits et légumes sur la propriété et on y fabriquait le pain.

La crèche articulée 

Une crèche articulée est exposée chaque année au Mas de la Crémade, avec un thème en particulier qui représente un village. Elle choisit un village ou un lieu qu’elle souhaite représenter, et c’est autour de ce thème que sera montée la crèche. La crèche visible du 25 décembre le jour de Noël au 2 février, comme le veut la tradition de la crèche, c'est-à-dire pendant 40 jours.

Une visite familiale

 

Le Mas de la Crémade, c’est surtout un lieu où l’on retombe en enfance, un lieu qui est resté intact tout au long des années…

C’est souvent les grands-parents qui emmènent leurs petits-enfants acheter leurs premiers santons. Ces clients sont d’origine locale, régionale et selon la saison, même internationale. Le Mas de la Crémade est ouvert toute l’année, il y a la crèche l’hiver, mais on peut aussi visiter le Musée rural (sauf de novembre à mi-février). C’est un Musée où l’on découvre des pièces trouvées sur place et ailleurs, il y a des pièces archéologiques, des insectes, de vieux outils, fossiles et papillons.

Les santons de Magali Mille-Montagard ne sont vendus qu’au Mas de la Crémade et pour cause, la propriétaire ne sort jamais (ou presque) de son Mas ! 

Périodes d'ouverture

Galerie photos

La Crémade
Mas La Crémade
3451 route de la Roque
84800 Saumane-de-Vaucluse
Appelez-nous Ecrivez-nous


Billetterie Brochure Carte