François Pétrarque

Pétrarque est un historien, poète et humaniste italien du XIVème siècle, il succomba aux charmes de La Source de Vaucluse et au regard de Laure lui inspirant son "Canzionere".

Historien, archéologue, poète et humaniste italien

François Pétrarque (Francesco Petrarqua) est né à Arezzo en 1304 et mort à Arqua, près de Padoue, en 1374. Il est également l'homme qui, durant ses nombreux voyages, a retrouvé les "Correspondances" de Cicéron jusqu'alors perdues. Il passa sa jeunesse à Carpentras, se passionna pour la cour Papale. Il abandonna le droit pour rentrer dans les ordres mineurs. Tout en cotoyant les intellectuels à Avignon, il rencontre Laure de Noves, pour qui il aura une folle et légendaire passion. Cet amour impossible lui inspirera un recueil de 366 poèmes, le « Canzonière ». Il fut couronné « Roi des poètes » à Rome en 1341.

C’est après avoir parcouru l'Europe, qu’il se retire une première fois, en 1338, à Vaucluse (nom que l’on donnait à Fontaine de Vaucluse et qui donna son nom au département) pour méditer et écrire des poèmes.

« Je rencontrai une vallée très étroite mais solitaire et agréable, nommé Vaucluse, à quelques milles d'Avignon, où la reine de toutes les fontaines, la Sorgue, prend sa source. Séduit par l'agrément du lieu, j'y transportai mes livres et ma personne. »

Il resta en tout quinze années à Vaucluse. « Aucun endroit ne convient mieux à mes études. Enfant, j'ai visité Vaucluse, jeune homme j'y revins et cette vallée charmante me réchauffa le cœur dans son sein exposé au soleil ; homme fait, j'ai passé doucement à Vaucluse mes meilleures années et les instants les plus heureux de ma vie. Vieillard, c'est à Vaucluse que je veux mourir dans vos bras. »

La somme de travail qu'il accumula est impressionnante, car c'est dans le Vaucluse que prirent corps toutes ses œuvres poétiques et littéraires. C’est également de sa main que l’on connaît le plus ancien dessin de la fontaine de la Sorgue.

La maison de Pétrarque

Le Musée-Bibliothèque François Pétrarque fut construit sur la rive gauche de la Sorgue, à l’emplacement de la maison où vécut le poète de 1337 à 1353. Le musée présente une collection de portraits de Pétrarque et de Laure, des gravures, le fond de l’édition ancienne des œuvres du poète, ainsi qu’une collection d’art moderne réunie autour des écrits de René Char.


Billetterie Idées séjour Carte