Le quartier juif - L'Isle sur la Sorgue

Dès le XIIIe siècle, expulsée du Royaume de France, une communauté juive s'installa dans le Comtat Venaissin. Elle résidera près de deux siècles dans les quatre cités de la terre papale.

Le patrimoine juif de L'Isle-sur-la-Sorgue

La première référence écrite qui témoigne de la présence d’une communauté juive à L’Isle-sur-la-Sorgue date de 1268. 

Tout porte à croire que la juiverie, située intra-muros dans le quartier de Villefranche, existait bien avant cette date au même emplacement. 

À partir de 1274, le Comtat Venaissin est placé sous l’autorité du Pape. Cette tutelle permettra aux Juifs de vivre en relative liberté sur ces terres pontificales alors qu’ils sont persécutés et expulsés en d’autres lieux (Angleterre à la fin du XIIIe siècle, France au début du XIVe siècle, Espagne, Portugal et Provence, à la fin du XVe siècle). 

Au milieu du XVe siècle, les autorités pontificales durcissent la réglementation concernant les communautés juives du Comtat Venaissain. Afin de les séparer des chrétiens, on oblige les Juifs à vivre dans une unique rue (carreria en provençal) que l’on ferme la nuit. Ce terme de « carrière » va dès lors désigner le quartier juif et la communauté qui l’habite. 

En 1624, les Juifs du Comtat Venaissain sont frappés par de nouvelles mesures. Ils sont alors assignés à résidence dans quatre cités : Avignon, Carpentras, Cavaillon et L’Isle-sur-la-Sorgue. 

Ainsi va se poursuivre la vie des « Juifs du Pape » de L’Isle pendant près de deux siècles, jusqu’à leur émancipation par le rattachement du Comtat Venaissin à la France en 1791. 

Immeuble du Quartier Juif à L'Isle sur la Sorgue

Portes closes du Quartier Juif à L'Isle sur la Sorgue

La carrière de L'Isle-sur-la-Sorgue 

Le quartier juif (carrière, juiverie), dans sa configuration du XVIIIe siècle, se développait sur une superficie d’environ un hectare. Il était fermé, le soir, par deux portes closes. Celles-ci étaient situées à l’est (aujourd’hui rue Alfred de Musset) et à l’ouest (rue Louis Lopez). La vie de la communauté était organisée autour d’une place centrale où se concentraient les activités économiques, essentiellement tournées vers l’industrie textile. Les maisons pouvaient s’élever sur quatre, voire cinq étages, afin d’optimiser un espace devenu précieux. 

Au moins deux immeubles particulièrement représentatifs de l’architecture civile des carrières de la fin du XVIIIe siècle sont conservés. Ces bâtiments se caractérisent par un style raffiné, perceptible notamment dans la qualité des ferronneries des balcons et des décors de gypseries. 

La seconde moitié du XVIIIe siècle est marquée par une nette amélioration des conditions de vie et des ressources utilisées pour la reconstruction des immeubles et des bâtiments culturels (synagogue, bain rituel, etc.). 

Source : Insula, Direction du Patrimoine L'Isle-sur-la-Sorgue

Périodes d'ouverture

Galerie photos

Le quartier Juif
Place de la Juiverie

84800 L' Isle-sur-la-Sorgue


Billetterie Idées séjour Carte